Nouvelles brèves de l’économie du 25 juin 2008 au 3 juillet 2008

AMBASSADE DE FRANCE AU PAKISTAN

MISSION ÉCONOMIQUE D’ISLAMABAD

PAKISTAN

Nouvelles financières et économiques

Avancée du dialogue Iran-Pakistan-Inde sur le projet du gazoduc de

la paix IPI

Lors du 17ème comité mixte Iran-Pakistan, le Ministre des

finances pakistanais, Mr Syed Naweed Qamar, a rencontré le Ministre iranien du

Pétrole, Mr Ghulam Hossein Nozari.

A cette occasion, les deux ministres se sont accordés pour considérer

l’accord afférent au prix d’enlèvement par le Pakistan du gaz iranien dans

le cadre du gazoduc IPI (GSPA, Gas Sales & purchase Agreement) comme bouclé.

Les deux parties ont déclaré êtres prêtes désormais pour aller de l’avant.

Une réunion tripartite sera convoquée sous peu par l’Iran à laquelle

assistera l’Inde, événement confirmé par le Conseiller commercial de

l’ambassade de l’Inde en visite de courtoisie à la ME d’Islamabad, le 1er

juillet. Ce dernier a indiqué que l’Inde ne pouvait plus faire l’économie

de l’IPI au risque de se retrouver à très court terme dans une situation de

pénurie d’électricité similaire à celle du Pakistan aujourd’hui

d’autant que son pays exprime de sérieux doutes sur l’engagement américain

sur le dossier nucléaire.

Rapport de Transparency International (TI) dans le secteur de l’eau

Le rapport annuel de l’organisation

Transparency International sur la corruption dans le monde qui se concentre

cette année sur le thème de l’eau considère que la corruption dans ce

secteur au Pakistan est à l’origine des problèmes du développement économique

du pays : pénurie d’électricité, problèmes d’irrigation et

d’approvisionnement en eau potable. Wapda serait un cas d’école de ce que

la corruption peut introduire comme distorsions et dysfonctionnements dans les

divers processus de développement liés à ce domaine (barrages à la fois de réserve

et de retenue pour l’hydroélectricité, usines hydroélectriques, centrales

thermiques, gestion du bassin de l’Indus). Le rapport classe Wapda comme étant

la 2ème institution la plus corrompue du pays, perception partagée déjà en

2005 par la Banque Mondiale dans son rapport « Pakistan Water Strategy

Report » entachées d’irrégularités. Le rapport (TI) fait l’éloge

du juge Chaudhry qui a eu le courage d’interrompre le processus de

privatisation de Pakistan Steel

Mills en mars 2007. Le rapport (TI) conclut que la corruption au Pakistan

conformément, aux enquêtes réalisées, a doublé de 2003 à 2006.

Le G8 accorde une aide de 4 Mds USD aux FATA (Federally Administered Tribal Areas)

 

Le G8 a accordé une aide de 4 Mds USD pour le développement

des régions frontalières du Pakistan et de l’Afghanistan en proie à des

violences belligérantes importantes. Plus de 150 programmes sont prévus pour

la reconstruction d’une région dévastée par la guérilla, notamment en

faveur des secteurs de l’agroalimentaire et de l’éducation. Cette aide,

s’agissant de l’Afghanistan, s’ajoute aux 20 Mds USD promis pars les

bailleurs de fonds lors de la conférence de Paris qui s’est tenue 

le 12 juin 2008. La frontière entre le Pakistan et l’Afghanistan 

fait l’objet de nombreux troubles consécutifs aux bombardements américains

et à l’envoi de troupes militaires pakistanaises

(27 sections) pour aider les « frontier corps »à faire face aux

talibans dans les FATA.

Le

Pakistan rejoint le G-12

Le Pakistan a rejoint, le 26 juin

dernier, le G-12 (Etats-Unis, Europe, Japon, Chine, Australie, Canada, Brésil,

Inde, Mexique et Afrique du sud). L’arrivée du Pakistan au sein de ce groupe

est jugée primordiale pour l’économie du pays dans la mesure où son

influence n’est pas neutre sur les échanges de biens industriels et notamment

pour ce qui est du secteur textile. L’élément majeur au cœur de cette adhésion

est la baisse des droits de douanes des exportations pakistanaises à

destination des Etats-Unis et de l’Europe (une moyenne de 10 % contre 3 % pour

les autres biens et services).

Le

nouveau programme de privatisation approuvé par le PC Board

Le conseil de la Commission de

Privatisation, Privatisation Commission Board (PC Board), présidé

par Syed Naveed Qamar, Ministre pakistanais des Finances, a approuvé le

programme de privatisation 2008-09 qui concerne avant tout le secteur de

production d’électricité et minier. Ce plan devrait s’accompagner d’un

reversement de 10% des parts de l’entreprise aux travailleurs de sorte à

« transférer les bénéfices de la privatisation de la manière la plus

transparente possible ». Aussi tout processus de privatisation sera-t-il

précédé par des débats entre employés, institutions et actionnaires. La

liste actuelle des sociétés susceptibles d’être privatisées sera définitivement

arrêtée après sa révision par le Council of Common Interests (CCI).

Plusieurs entités en mauvaise situation financière et ne faisant pas partie de

la liste actuelle seront ajoutées.

L’augmentation

de 68% du prix du gaz pour les centrales électriques autonomes exacerbe

l’industrie

Les industriels demeurent

abasourdis à l’annonce de l’augmentation de 68% du prix du gaz hors réseau

public destiné aux centrales thermiques et au secteur de l’industrie, un

nouveau coup dur pour l’industrie et notamment le secteur textile, qui ne bénéficie

pourtant, au titre du budget 2008-09, d’aucun allégement fiscal. Selon ce

dernier, à la suite de cette augmentation, la part des dépenses d’électricité

dans le coût de production passe de 20 à 34%. Les principales associations

industrielles ont d’ores et déjà prévu de se réunir dans chaque province

pour protester contre cette envolée du prix du gaz à leurs yeux injustifiée.

Selon ces mêmes associations, cette décision se répercutera irrémédiablement

sur l’inflation et affectera le niveau de chômage.

 

Dernière modification : 19/06/2009

Haut de page