Nouvelles brèves de l’économie

(Brèves du 26 avril 2006)

Rapport semestriel de la Banque centrale

La Banque centrale (SBP) vient de publier son rapport économique semestriel pour l’année fiscale 2006.

- Croissance : les dernières prévisions (sur la base de statistiques encore partielles, note la SBP) font état d’une croissance

comprise entre 6,3% et 6,8% pour 2005-06. Toutefois, la décélération de la croissance ne signifie pas une inversion du trend

actuel. Grâce aux investissements réalisés au cours des deux dernières années, à la forte demande intérieure, à des

exportations en hausse et à une relative amélioration des entrées d’IDE (hors recettes de privatisations), l’économie est sur un

sentier de croissance supérieur à 6% pour la prochaine décennie. Toutefois, note la SBP, pour que cette croissance soit

possible, il faut que soient supprimés les goulots d’étranglement au niveau des infrastructures, mis en œuvre la seconde

génération de réformes (amélioration des institutions et de la gouvernance) et que la libéralisation de l’économie soit

poursuivie.

- Autres résultats : l’inflation serait réduite par rapport à l’an dernier, se situant dans une fourchette comprise entre 7,7% et

8,3%. Ce taux reste toutefois trop élevé et la SBP continuera d’appliquer une politique monétaire restrictive. Les équilibres

extérieurs tendent à se dégrader : en dépit de la croissance des exportations et des remises des travailleurs non résidents, le

déficit courant se détériorerait pour atteindre 4,7% du PIB en fin d’année fiscale. Si, sur le court terme, le financement de ce

déficit ne pose pas de problème, la SBP note qu’à long terme, un déficit de cette ampleur n’est pas soutenable.

Dernière modification : 19/06/2009

Haut de page