Le Pakistan en bref : actualité économique et financière du 2 au 7 octobre 2009


La
dette du Pakistan continue à s’accroître d’une manière inquiétante

 

 


Alors que l’économie pakistanaise montre certains signes encourageants
(inflation à 11%, transferts des migrants à leur plus haut historique, réserves
à 14,3 Mds USD soit plus de 5 mois d’importations), la dette continue à
s’accroître et représente désormais 61,2% du PIB (29,4% pour la dette interne,
31,8% pour la dette extérieure). C’est surtout cette dernière qui a crû le plus
fortement, se montant à 50,8 Mds USD, en progression de 14% par rapport à l’an
passé. En réalité, cette dette est potentiellement plus proche de 70 Mds USD en
incluant l’ensemble des prêts non encore déboursés, les projections du FMI
faisant état de 75 Mds USD dans 5 ans. Concomitamment, le service de la dette
externe atteint désormais 4,3 Mds USD et représente à lui seul 2,6% du PIB, un
ratio difficilement soutenable pour le développement social et économique du
pays.

 

 


Le
Pakistan désormais au 141ème rang dans le classement annuel de
l’indice de développement humain

 

 

Le
PNUD vient de publier son rapport d’IDH (indice composite entre la PPA du PIB/h,
la santé et le niveau d’éducation) qui place le Pakistan au 141ème
rang mondial avec 0,572, soit un modeste gain de 0,01 point par rapport à l’an
passé. A contrario, avec un ratio de 0,93 entre l’indice de développement par
sexe et l’IDH, le Pakistan ne se classe qu’au 153ème rang mais
atteint le 99ème rang avec la place des femmes dans la vie politique
et économique du pays. L’IDH a été développé en 1990 par les économistes
pakistanais Mahbub ul Haq et indien Amartya Sen (coauteur du rapport Stiglitz)
.

 

 


La
collecte fiscale au 1er trimestre 2009-10 moins bonne qu’espérée

 

 


Avec 259 Mds PKR (2 Mds EUR) collectés entre juillet et septembre, le Federal
Board of Revenue
se trouve déjà en déficit de près de 11 Mds PKR par rapport
à ses prévisions. Les impôts directs nets ont représenté 83 Mds PKR, soit un
tiers du total, les taxes indirectes 176 Mds PKR se partageant entre la taxe à
la vente pour 66% (remplacée par une TVA l’an prochain), les droits de douane
19% et les droits d’accise 15%. Ces mauvais résultats tiennent à quatre
facteurs : la baisse des importations, une demande interne atone, des retards
dans la mise en place des réformes fiscales, l’élargissement de la base
contributive qui n’a pas encore été engagée.

 

 



Les transferts des migrants à leur plus haut niveau historique

 

 


Avec plus de 2 Mds USD au 1er trimestre en provenance principalement
des Etats-Unis, des Emirats Arabes Unis et d’Arabie Saoudite, les transferts
surpassent de 25% leurs résultats de l’an passé à la même époque. On peut penser
qu’à ce rythme les 10 Mds USD seront atteints en juin (ils étaient de 7,81 Mds
USD en 2008-09). Le gouvernement pour sa part attend 12 Mds USD grâce à la mise
en place d’un programme plus transparent PRI (Pakistan Remittance Initiative)
lancé en collaboration entre le Ministère des Finances, la Banque Centrale et le
Ministère des Emigrés. Il y a actuellement 3,55 millions de pakistanais à
l’étranger, soit 2,1% de la population.

 

 

 Le
Pakistan réalise 20% de son commerce extérieur avec ses voisins régionaux

 

 

Sur un
total de 50 Mds USD l’an passé, le Pakistan a réalisé 10 Mds USD avec 4 voisins,
la Chine, l’Inde, l’Iran et l’Afghanistan. Excepté avec l’Afghanistan, son
commerce s’avère déficitaire avec ses 3 autres partenaires : la Chine est son
plus grand fournisseur avec 4,74 Mds USD et son 2ème client (0,73 Md
USD), devant l’Inde (1,69 Mds USD d’importations, 0,35 Md USD d’exportations).
Paradoxalement, l’Afghanistan arrive en 3ème place en raison des
exportations pakistanaises qui atteignent 1,45 Mds USD, soit le double de ce que
le Pakistan vend à la Chine et 4 fois plus que ce qu’il vend à l’Inde (les
importations pakistanaises d’Afghanistan sont négligeables). Avec l’Iran, le
commerce est relativement faible (0,74 Md USD d’importations, 0,43 Md USD
d’exportations). 

 

 


Pour une
information complète sur la région, abonnez-vous à la lettre d’Asie du Sud :



regine.herve@missioneco.org
et

http://extranet.dgtpe.fr/diffusion/

Dernière modification : 08/12/2010

top of the page