Le Pakistan en bref : actualité économique et financière du 27 août au 3 septembre 2009


Les investissements étrangers
de portefeuille accusent un retour marqué au cours du mois d’août 2009

 

 


Alors que le Pakistan connait depuis plus d’un an une fuite progressive des
investissements étrangers de portefeuille, un flux entrant de 93 MUSD a été
enregistré au mois d’août 2009 témoignant d’un regain de confiance des
investisseurs étrangers au Pakistan. Ces investissements proviennent en majeure
partie des Etats Unis (66 MUSD), principal investisseur financier au Pakistan
depuis 2007. Le secteur financier pakistanais connait actuellement une
embellie significative, l’indice KSE de la bourse de Karachi ayant progressé de
plus de 15% à 8 900 points en l’espace de 2 semaines.


 

 



Les bénéfices du secteur bancaire reculent de 31%

 

 


Les bénéfices générés par le secteur bancaire, au cours des 6 premiers mois de
l’année 2009, ont décliné de 31% à 330 MUSD. Les spécialistes expliquent cette
forte baisse par l’augmentation des dépenses de fonctionnement des banques
commerciales. Les dépenses administratives ont, en effet, progressé de 20% à 900
MUSD au cours de la même période. De même, les provisions allouées aux prêts non
performants ont été relevées de 88% à 440 MUSD. Les acteurs du secteur
bancaire restent cependant optimistes concernant la deuxième moitié de l’année
2009 en raison de la baisse des pressions inflationnistes ainsi que la
diminution progressive du taux d’intérêt directeur
.


 

 


La dette circulaire
pakistanaise pèse encore lourdement sur l’économie pakistanaise

 

 


Estimée à environ 3,4 Mds USD, la dette circulaire pakistanaise, dont
l’élimination a été exigée par le Fonds Monétaire, menace encore le circuit de
distribution de produits pétroliers au Pakistan. Pakistan State Oil, principal
importateur pakistanais, a averti le gouvernement qu’il risquait d’être en
situation de défaut de paiement au 31 octobre 2009 s’il n’obtenait pas les 1,9
Mds USD promis par les autorités. La faillite du principal échelon de
l’approvisionnement pétrolier aurait des répercussions dramatiques sur
l’économie pakistanaise. Sur les conseils du FMI, le Pakistan a émis pour 1,1
Md USD de bonds du Trésor afin de rembourser une partie de ses arriérés, le
reste pourrait être prélevé sur le budget fédéral.


 

 


Le groupe des Amis du Pakistan
Démocratique devrait débloquer 1 Md USD avant 2010

 

 


Une semaine après la conférence d’Istanbul, le ministre de l’économie a déclaré
que le Pakistan devrait obtenir des différents bailleurs bilatéraux présents
près d’1 Md USD avant 2010 dont 400 MUSD en provenance des Etats-Unis.
Toutefois, l’ambassade des Etats-Unis à Islamabad a récemment précisé que cette
aide ne serait pas directement injectée à des fins budgétaires mais utilisée par
l’agence USAID sans passer par le gouvernement. Le plan d’aide au Pakistan,
d’un montant de 1,5 Md USD par an pendant 5 ans, sera voté par le Congrès
américain au cours du mois de septembre.


 

 


Premiers pas vers un nouveau
système fiscal pour le Pakistan

 

 


Le gouvernement, par l’intermédiaire du ministre des Finances, M Shaukat Tarin,
vient d’engager les discussions pour définir le nouveau système fiscal du
Pakistan qui inclura une TVA mais portera également sur la suppression
progressive des exemptions fiscales. Le forum sur ce thème qui se déroule
actuellement à Islamabad réunit des experts en provenance de nombreux pays dont
les Etats-Unis, l’Italie et l’Argentine. Cette reforme, exigée par le FMI,
devrait permettre d’atteindre un déficit fiscal inférieur à 3,5%.

 

 


Pour une information
complète sur la région, abonnez-vous à la lettre d’Asie du Sud :


regine.herve@missioneco.org
et

http://extranet.dgtpe.fr/diffusion/

Dernière modification : 08/12/2010

top of the page