Le Pakistan en bref : actualité économique et financière du 20 au 27 août 2009


Le Pakistan a obtenu 8,8 Mds
USD d’aide financière en 2008-09 (FMI)

 


Selon le dernier rapport du FMI, l’aide financière recueillie par le Pakistan
durant l’année fiscale 2008-09 a atteint 8,8 Mds USD. Alors que le FMI a
débloqué sur la période 3,94 Mds USD, la Banque Asiatique de Développement et la
Banque Mondiale ont prêté respectivement 1,5 Md USD et 1,17 Md USD, la Banque
Islamique de Développement a apporté 656 M USD, les 1,7 Md USD restant
proviennent des bailleurs bilatéraux. En 2009-10 le montant de l’aide
financière au Pakistan devrait dépasser les 10 Mds USD avec notamment une aide
bilatérale qui pourrait atteindre 3 Mds USD.


 

 


Le groupe des « Amis du
Pakistan Démocratique » confirme seulement 2 Mds USD d’aide financière

 


Lors de la seconde réunion du groupe des « Amis du Pakistan Démocratique » qui
s’est tenue à Istanbul les 24 et 25 août 2009, le gouvernement a présenté ses
projets concernant la réhabilitation et la reconstruction des régions de Swat et
Malakand. Les bailleurs bilatéraux présents lors de cette réunion ont fortement
critiqué le manque de moyens mis en œuvre par le gouvernement pakistanais pour
établir des projets concrets alors que 5,6 Mds USD avaient été promis par les
donneurs lors de la première conférence de Tokyo en Avril 2009. Selon le FMI,
seulement 2 Mds USD ont été confirmés par les Etats Unis et le Japon qui
débloqueront respectivement 1 Md USD chacun au cours de l’année fiscale 2009-10.


 

 


Standard & Poor (S&P) relève
sa notation du Pakistan à B-

 


Réagissant aux premiers signes d’amélioration de la situation économique et
financière pakistanaise, l’agence de notation internationale S&P a décidé de
relever son indice de confiance à B-. Une décision qui intervient une semaine
après que Moody’s ait relevé son indice de B3- à B3. Le déblocage de la
troisième tranche du prêt du FMI et la multiplication des engagements avec la
Banque Mondiale, la Banque Asiatique de Développement et le groupe des « Amis du
Pakistan Démocratique » ont significativement amélioré l’image du pays. Selon
S&P, le Pakistan paraît en mesure de faire face à la crise auquel il a été
confronté ses 18 derniers mois, les investissements étrangers devraient ainsi
réapparaitre progressivement.


 

 


L’indice KSE de la bourse de
Karachi progresse de 300 points en moins d’une semaine

 


Après avoir vu son indice de confiance relevé par les deux agences de notation
Moody’s et S&P le Pakistan a regagné progressivement la confiance des
investisseurs. Ainsi, l’indice KSE en l’espace de seulement quelques jours est
passé de 7 950 points à 8 320 points, soit un niveau qu’il n’avait pas atteint
depuis plus d’un an. Les secteurs de l’énergie et de l’extraction ont été
les principaux bénéficiaires de cette augmentation.


 

 


Le gouvernement approuve le
projet de location de centrale électrique de 2 250 MW

 


Avec un déficit énergétique oscillant entre 2 500 et 4 000 MW, le Pakistan est
aujourd’hui à la recherche de moyens rapides et peu coûteux d’approvisionnement
en énergie. Ainsi le gouvernement a approuvé un projet de location de centrales
électriques pour 2 250 MW dont la moitié des unités utilisera du gaz. Cette
décision devrait avant tout permettre de redonner un second souffle à
l’industrie du pays qui avait été durement touchée par les problèmes
d’approvisionnement d’électricité, notamment le secteur textile. Toutefois
les dépenses budgétaires prévues pour ce projet dépassent de très loin l’enggeament
qui avait été pris avec le FMI, prévoyant initialement seulement 800 MW
supplémentaires.

 

 


Pour une information
complète sur la région, abonnez-vous à la lettre d’Asie du Sud :


regine.herve@missioneco.org
et

http://extranet.dgtpe.fr/diffusion/

 

Dernière modification : 08/12/2010

top of the page