Le Pakistan en bref : actualité économique et financière du 11 au 18 décembre 2008

La

suppression du mécanisme plancher du KSE entraine une chute de l’indice de 11,8%

en 3 jours

Après l’intervention de

la Securities and Exchange Commission of Pakistan

(SECP), le mécanisme plancher de l’indice de la bourse de Karachi (KSE) a

finalement été supprimé le 15 décembre 2008. Cette suppression qui fait suite à

près de 4 mois de stagnation artificielle de l’indice a fait plonger celui-ci de

11,8% en seulement trois jours, passant de 9190 points à 8100 points. Cette

baisse devrait se poursuivre dans les jours à venir pour atteindre une érosion

de l’indice de l’ordre de 25% à 30%.

Face à cette situation, le Conseiller du

Premier Ministre pour les finances, M Shaukat Tareen, a révélé un plan de

soutien au secteur financier approuvé par le FMI fondé sur l’ouverture de

capital de quatre entreprises publiques pour un montant total de 20 Mds PKR.

Moody’s dégrade l’indice de confiance des bons du trésor pakistanais de B2 à B3

L’agence de notation internationale

Moody’s vient de confirmer ses perspectives négatives concernant l’économie

pakistanaise en rétrogradant les bons du Trésor pakistanais de B2 à B3. En

conséquence, les 4 principales banques pakistanaises National Bank of Pakistan,

Habib Bank Limited, United Bank Limited et MCB Bank Limited, rétrogradent en

 B3-.

Economist Intelligence Unit (EIU) prévoit une croissance de seulement 1,4% pour

l’année fiscale 2008-09

Alors que le FMI prévoit une

croissance à hauteur de 3,4%, l’EIU table sur un taux de croissance de seulement

1,4% pour l’année fiscale 2008-09, qui s’achèvera au mois de juin 2009, contre

5,8% en 2007-08. Le fond monétaire s’appuie sur l’aide financière de 3,1 Mds

qu’il a débloqué à la fin novembre. L’EIU met en exergue le fait que la

production industrielle lourde, soit 70% de la production industrielle totale, a

diminué de 6,8% sur les 5 premiers mois de l’année fiscale.

Le

déficit du compte courant pakistanais s’accroit de 44%

En l’espace de seulement 5 mois, le

déficit du compte courant s’est établi à 6,8 Mds USD, soit une augmentation de

44% par rapport à la même période en 2007-08. Un accroissement dû à

l’augmentation de 20,27% du déficit commercial qui est passé de 7,2 Mds USD à

8,7 Mds USD. La progression des importations de 16,5% à 17 Mds USD contre une

augmentation de seulement 12,7% des exportations à 8,3 Mds USD explique ces

mauvaises performances. Il faut cependant noter une légère amélioration du

commerce extérieur en novembre 2008 en raison de la baisse de la facture

pétrolière qui a déjà diminué de 21,44% passant de 3,5 Mds USD à 2,7 Mds USD en

l’espace de seulement un mois.

Les transferts des travailleurs émigrés progressent de 15%

Sur les 5 premiers mois de l’année

fiscale 2008-09 (juillet-novembre), les transferts des travailleurs émigrés

pakistanais ont atteint 3 Mds USD soit une augmentation de 15% (380

M USD) par rapport à la même période en

2007-08. Ces transferts, essentiels au rééquilibrage de la balance des

paiements pakistanaise, proviennent essentiellement des Etats-Unis et des pays

du golfe.

L’Arabie Saoudite et les Emirats Arabes Unis officialisent une aide financière

de 2 Mds USD au Pakistan

Le FMI a

déclaré officiellement que l’Arabie Saoudite et les Emirats Arabes Unis

apporteraient un financement additionnel à hauteur de 1 Mds USD chacun au 7,6

Mds USD du Fonds monétaire. Ces aides financières seront validées lors de la

conférence du groupe des « amis du Pakistan » qui devrait se tenir à New York en

janvier prochain. Par ailleurs,

la Banque

Asiatique de Développement et la Banque Mondiale ont déjà mis en place des prêts

conditionnels pour respectivement 2,2 Mds USD et 1,4 Mds USD.

 


Pour une information complète sur la région, abonnez-vous à la

lettre d’Asie du Sud :

regine.herve@missioneco.org

et http://extranet.dgtpe.fr/diffusion/

Dernière modification : 19/06/2009

Haut de page