Le Pakistan en bref : actualité économique et financière du 4 au 11 décembre 2008

La

Banque Centrale dévoile ses perspectives macroéconomiques

pour l’année 2008-09

Le rapport annuel de

la Banque Centrale

pour la fin de l’année fiscale 2008-09 prévoit une croissance en deçà de 3,5%

(5,8% en 2007-08), une inflation supérieure à 22% avec toutefois un déficit du

compte courant à 6,8% du PIB contre 8,4% en 2007-08. Selon ce même rapport, le

principal défi des autorités pakistanaises est aujourd’hui l’élargissement de la

collecte fiscale dont l’objectif a été fixé à 17,5 Mds USD par le FMI contre

14,8 Mds USD l’année précédente. Un objectif qui selon le FMI ne pourra être

atteint que par la taxation du secteur agricole et de l’immobilier actuellement

en débat au sein du gouvernement

Les coupures de gaz coûtent

3,5 M USD par jour au secteur textile

Depuis le début du mois de

décembre, les industriels pakistanais font face à des coupures de gaz pouvant

aller jusqu’à 8 heures par jour. Le secteur textile, qui emploie 400 000

personnes, réalise un chiffre d’affaires de 12 Mds USD et 55% des exportations

pakistanaises, est durement touché du fait d’un processus de production

nécessitant une alimentation continue en gaz. Ces coupures intempestives

obligent les industriels à recourir au diesel, 4 fois plus onéreux que le gaz.

Les banques proposent des taux d’intérêt jugés excessivement élevés par

la Banque Centrale

Le gouverneur de

la Banque Centrale

vient de demander aux banques commerciales de ne plus augmenter

« excessivement » les taux d’emprunt. De nombreuses banques pratiquent, en

effet, des taux d’emprunt supérieurs de 6 points au KIBOR « Karachi Interbank

Offered Rate » qui n’a progressé que de 25 points de base sur les 8 derniers

mois. Les banques justifient ce spread élevé par l’accroissement récent du

risque de défaut de paiements au Pakistan.

La

Chine et le Pakistan signent un nouvel accord

de coopération économique

Les négociations entre

la

Chine et le Pakistan viennent d’aboutir à la signature d’un

accord pour une étude conjointe sur la coopération économique entre les deux

pays. Cette démarche, selon le représentant des entreprises chinoises au

Pakistan, devrait faciliter les négociations, les accords bilatéraux ainsi que

l’accès aux marchés entre les deux pays. Le stock d’investissements chinois au

Pakistan s’élève actuellement à 4 Mds USD dont 2 Mds USD détenus par

la

Banque Chinoise EXIM. De même sur les 4 prochaines années,

la

Chine devrait investir à hauteur de 5 Mds USD

dans le secteur énergétique, de la défense et bancaire.

L’Union

Européenne décide d’accroitre ses relations avec le Pakistan

Les 27 pays membres de l’Union

Européenne ont décidé, lors d’une session à la commission européenne de

Bruxelles, d’améliorer leurs relations politiques et commerciales avec le

Pakistan et lui fournir une aide plus importante afin de conforter la stabilité

du pays dans la région. Depuis 1976, l’Union Européenne, premier bailleur en

matière d’aide publique au développement au Pakistan, a fourni

500 M EUR et devrait octroyer

50

M EUR supplémentaires avant la fin de

l’année 2010.

La

France octroie une aide de 100 000 euros pour

les populations déplacées du nord ouest du Pakistan

A travers le programme des Nations

Unies pour les réfugiés dans la province du Nord ouest du Pakistan, à la

frontière de l’Afghanistan,

la

France a fait don de 100 000 euros. Ce programme aide actuellement 36 000

réfugiés répartis sur 11 camps et plus de 60 000 personnes vivant dans des

habitations sommaires. Cette aide contribuera à distribuer 7 500 tentes, 87

000 couvertures et 25 000 matelas.


Pour une information complète

sur la région, abonnez-vous à la lettre d’Asie du Sud :

regine.herve@missioneco.org

et http://extranet.dgtpe.fr/diffusion

Dernière modification : 19/06/2009

Haut de page