La Francophonie dans le Pendjab pakistanais, mars/avril 2013 [en]

En ce printemps 2013, la langue et la culture française ont connu bien des émotions positives dans cette région du Pakistan. De fait, depuis le 11 mars dernier qui marqua le début des festivités à l’Institut de Tourisme et d’Hôtellerie (ITHM), dans la ville de Faisalabad avec un concours gastronomique organisé par cette institution en collaboration de l’Alliance Française de Lahore- en présence d’une délégation diplomatique de l’Ambassade de France, représentée par les conseillers culturel et commercial-, les événements se sont succédé.

L’école internationale Beaconhouse de Lahore (The New School-TNS) a également organisé une vente des productions culinaires françaises –en particulier bretonnes cette fois-ci-, laquelle était animée par des chansons françaises le vendredi 15 mars. Un hommage à la culture française est aussi programmé pour le 1er avril avec des spectacles pour enfants, toujours interprétés dans notre langue.

Les candidats victorieux au DELF et au DALF ont également lors d’une cérémonie officielle de remise des prix pour les deux sessions 2012 célébré le français lors de cet acte officiel. Cette opportunité donnée maintenant deux fois par an a le mérite de stimuler et de créer une réelle et sincère émulation au sein de nos apprenants.

Dans la foulée, Lahore organisa le vendredi 22 mars le concours des 10 mots, épreuve devenue aujourd’hui rituelle et régulière qui cette année a regroupé plus de 9 institutions partenaires de l’Alliance Française et a mis sur scène près de 100 étudiants, chantant, déclamant et dialoguant avec les 10 palabres « semés au loin », pendant près de 3 heures. Cette fête des mots a regroupé dans le jardin de l’Alliance de Lahore près de 250 spectateurs venus de tous les coins de la ville !

Des activités cinématographiques ont également pu se dérouler avec un très fréquenté cycle Louis de Funès, à Faisalabad comme à Lahore le 26 mars et cette action fut répétée à l’Alliance le vendredi suivant par l’association des étudiants pakistanais ayant étudié en France PFAN (Pakistan France Alumni) -pour un master ou un doctorat-, et qui ont pris l’habitude de se réunir dans le centre culturel français de Lahore à intervalle devenu fixe pour s’y exprimer dans la langue de Molière.

L’Université du Pendjab n’est pas en reste non plus et s’est également associée au mouvement festif en rendant hommage à la ville de Paris avec la projection ouverte au public d’un documentaire de la Réunion des Musées Nationaux et une conférence prévue à cet effet au début avril (le 2). Cette action marquera la fin d’un mouvement révélant la vitalité et l’intérêt de la présence et permanence de la langue et civilisation française dans cette partie du sous-continent indien qui compte en ce début 2013 plus de 5000 étudiants se consacrant à ce sujet, toutes institutions confondues.

Dernière modification : 04/04/2013

Haut de page