Intervention de M. Philippe DOUSTE-BLAZY, Ministre des Affaires étrangères, au Pakistan institute of medical sciences (PIMS)

Monsieur le Ministre,
Mesdames, Messieurs,

Permettez-moi, pour commencer, de remercier le Ministre de la Santé et le Directeur du Pakistan Institute of Medical Sciences pour leur accueil si chaleureux.

Nous venons d’effectuer ensemble une visite longue et passionnante des services de l’Hôpital, et je tiens à rendre hommage à l’ensemble du personnel médical et hospitalier que j’ai rencontré et qui s’investit sans compter, depuis le 8 octobre, pour venir en aide aux victimes les plus gravement touchées par le séisme.

Leur dynamisme, leur professionnalisme, l’attention permanente qu’ils portent à leurs patients sont à bien des égards remarquables et m’ont fortement impressionné. Je veux saluer aussi les victimes, et en particulier les enfants qui font preuve, en dépit de blessures parfois très graves, d’un courage exceptionnel.

Dans cette épreuve terrible que traverse le Pakistan et le peuple pakistanais, la France, vous le savez, a tenu à marquer, dès les premières heures, et de manière forte, son soutien et sa solidarité.

Mais, notre coopération est bien antérieure à cette tragédie, comme en témoigne l’unité de soins intensifs que j’ai visitée, et qui résulte de la collaboration efficace entre le PIMS et l’hôpital Saint-Antoine de Paris. Son utilité a naturellement été considérable depuis le séisme, et je souhaite que nous continuions d’unir nos efforts pour agir dans cette direction.

Permettez-moi, aussi, de remercier les représentants de l’UNICEF, du PAM et du CICR d’avoir bien voulu se déplacer si nombreux ce dimanche.

Je sais le travail considérable qui est effectué sur le terrain par chacun d’entre vous dans la gestion des situations d’urgence, et les actions menées au Pakistan depuis le 8 octobre en témoignent une nouvelle fois.

La France, soyez-en assurés, vous soutient, et continuera de vous soutenir afin que vous puissiez mener à bien vos missions dans les meilleures conditions.

C’est vrai en particulier aujourd’hui du Pakistan, où face à l’urgence de la situation, nous avons décidé d’accroître de manière conséquente le volume de notre aide. Des dotations spéciales viennent d’être effectuées par le ministère des Affaires étrangères : elles s’élèvent à 2,5M d’euros pour l’UNICEF, 2M d’euros pour le CICR et 2M d’euros pour le PAM.

Par ailleurs, je suis heureux de vous l’annoncer, vous pouvez compter sur l’arrivée prochaine d’un don de deux millions de doses de vaccins antitétaniques et d’un million de doses contre la rougeole qui ont été offertes par le laboratoire Sanofi-Pasteur.

Le travail de l’UNICEF, du PAM et du CICR au Pakistan, nous le savons tous, est loin d’être achevé.

Au moment où se poursuit la phase d’urgence, et alors que débute la phase de reconstruction, je souhaite que nous associons encore davantage nos efforts. Car c’est tous ensemble que nous pourrons recréer l’espoir, et améliorer les conditions de vie des centaines de milliers de victimes qui doivent à présent rebâtir leur avenir.

Je vous remercie./.

JPEG

JPEG

JPEG

JPEG

Dernière modification : 30/10/2008

Haut de page