Dérèglement climatique - COP21 - Réfugiés climatiques

Propos de M. Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères et du développement international, président de la COP21, diffusés par « RFI » (Paris, 09/09/2015)

La crise actuelle doit faire réfléchir, je l’espère, beaucoup de monde. Aujourd’hui, vous voyez les problèmes qui sont posés par quelques centaines de milliers de personnes en Europe. Si nous prenons l’exemple du Bangladesh qui est, périodiquement recouvert par des inondations et qui risque de l’être encore davantage, là on ne parle plus de milliers mais de millions de personnes. Il faut donc, d’une part, prendre des dispositions pour atténuer le dérèglement climatique - ce qu’on appelle l’atténuation -, prendre d’autres dispositions pour adapter les pays à ce qui se passe et risque de se passer et puis prendre des dispositions pour ces personnes qui n’ont pas choisi et qui seront obligées, pour beaucoup d’entre elles, de changer de territoire et de vie./.

Dernière modification : 22/09/2015

Haut de page