Dérèglement climatique - COP21 - Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques - Conseil des ministres (Paris, 10/06/2015)

Le ministre des affaires étrangères et du développement international a présenté un projet de loi autorisant l’approbation de l’accord entre le gouvernement de la République française et le secrétariat de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques et son Protocole de Kyoto concernant la vingt et unième session de la Conférence des parties de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, la onzième session de la Conférence des parties agissant comme réunion des Parties au Protocole de Kyoto et les sessions des organes subsidiaires.

Cet accord définit les rôles impartis au secrétariat de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), organisateur de la conférence, et à la France, État hôte.

Diplomatiquement, la responsabilité de la France est double :

- accueillir pendant deux semaines, dans les meilleures conditions, des milliers de délégués et d’observateurs sous les auspices des Nations unies ;

- assurer un rôle de facilitateur auprès de toutes les parties pour rapprocher les points de vue et permettre une adoption de l’accord à l’unanimité. La COP21-CMP11 se fixe comme objectif d’aboutir à l’adoption d’un nouvel accord international sur le climat, juridiquement contraignant, ambitieux, et applicable à tous les États, dans l’objectif de maintenir le réchauffement mondial en deçà de 2°Celsius./.

Dernière modification : 22/09/2015

Haut de page