Dérèglement climatique - COP21 - Chine - Entretien de M. François Hollande, président de la République, avec le Premier ministre de la République populaire de Chine (Paris, 30/06/2015) [en]

Dérèglement climatique - COP21 - Chine - Entretien de M. François Hollande, président de la République, avec le Premier ministre de la République populaire de Chine

(Paris, 30/06/2015)

Le président de la République a reçu le Premier ministre de la République populaire de Chine, M. Li Keqiang, pour un entretien suivi d’un déjeuner à l’occasion de sa première visite officielle en France.

Il s’est félicité de la qualité et du dynamisme du partenariat stratégique global franco-chinois dans tous les domaines. Des progrès très importants ont d’ores et déjà pu être accomplis depuis la relance des relations entre la France et la Chine décidée lors de la visite d’État du président de la République en 2013 et celle du président Xi Jinping en 2014.

Le président de la République a salué l’annonce par la Chine de sa contribution nationale pour la COP21 qui confirme son engagement à construire une « civilisation écologique ». Il a remercié le Premier ministre chinois d’avoir veillé à ce que cette annonce intervienne depuis Paris, en signe de soutien et de confiance dans le succès de la COP21.

Dans le domaine économique, le président de la République a rappelé sa volonté d’avancer sur les secteurs structurants de notre partenariat, notamment le nucléaire civil et l’aéronautique, et de poursuivre le rééquilibrage de nos échanges commerciaux en multipliant les exportations des entreprises françaises vers la Chine et les investissements chinois créateurs de croissance et d’emplois en France, dont la dynamique est positive.

La coopération franco-chinoise sur pays tiers doit également permettre à nos deux pays de conquérir ensemble de nouveaux marchés. Le président et le Premier ministre chinois ont décidé de la création d’un fonds franco-chinois pour la coopération sur pays tiers notamment en faveur de projets liés à la lutte contre le changement climatique et à la croissance verte.

Le chef de l’État s’est félicité des résultats d’ores et déjà obtenus dans les nouveaux secteurs de coopération, en particulier l’agroalimentaire et le développement urbain. Il a marqué sa volonté de poursuivre la coopération financière entre la France et la Chine pour accompagner l’internationalisation du yuan.

Il a exprimé son souhait de poursuivre la dynamique engagée pour développer les échanges humains entre la France et la Chine, notamment dans les domaines de la coopération universitaire et du tourisme./.

Dérèglement climatique - COP21 - Chine - Contribution nationale - Déclaration à la presse de M. Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères et du développement international, président de la COP21

(Paris, 30/06/2015)

Mesdames et Messieurs,

Le Premier ministre chinois va rencontrer le Premier ministre français et il a déjeuné avec le président de la République. Nous allons discuter et signer toute une série d’accords qui sont extrêmement importants et qui vont renforcer encore le lien en particulier économique entre la Chine et la France. C’est donc du bon travail et nous sommes heureux d’accueillir le Premier ministre chinois qui rend sa visite au Premier ministre français qui était en Chine il y a quelque temps.

Il y a un autre aspect très important : la Chine, qui est le premier émetteur de gaz à effet de serre au monde, soit le premier responsable du CO2, a décidé de rendre public, à Paris, sa contribution nationale. J’ai étudié cette contribution puisque je vais présider la COP21, elle est très importante puisque la Chine s’engage à ce que ses émissions de gaz à effet de serre connaissent un pic avant de redescendre en 2030 au maximum. D’autres dispositions sont très positives, par exemple, il y a ce que l’on appelle une afforestation c’est-à-dire de nouveaux territoires ouverts aux forêts pour 40 millions d’hectares ; il y a la perspective de l’organisation d’un marché national du carbone, ce qui est une initiative très positive, en 2016 ou 2017.

C’est très important parce que cela veut dire que la Chine confirme son engagement pour lutter contre le dérèglement climatique.

Le fait que la Chine ait rendu public sa contribution lors du voyage du Premier ministre à Paris signifie à quel point nous préparons la COP21 ensemble, la Chine et la France côte à côte.

Outre tous les contrats qui seront signés, cette décision rendue publique à Paris est un excellent signe pour la préparation de la COP21.

Q - Est-ce une confirmation de l’engagement pris par la Chine avec les États-Unis en 2014 ?

R - Oui, c’est une confirmation. C’est vrai il y avait déjà eu des annonces faites avec les États-Unis mais un certain nombre de précisions ne figuraient pas dans cet accord, notamment concernant la forêt et le charbon. C’est donc un pas en avant./.

Dernière modification : 22/09/2015

Haut de page