Conseils de sécurité

Cet article rappelle les mesures de sécurité basiques qui vous seront utiles en cas de crise, le dispositif de sécurité consulaire et les conseils en cas de catastrophe naturelle y sont décris.

Connaître les risques

Situation de crise : premiers reflexes

- Cette fiche a été rédigée en application des consignes générales du Ministère des Affaires étrangères et du Développement International afin de sensibiliser les résidents français :

- A/ aux mesures prévues par l’Ambassade en cas de catastrophe majeure susceptible de survenir

- B/ à la nécessité de prendre certaines mesures de précaution et constituer certains stocks de sécurité utiles en cas de catastrophe naturelle.

- Dans le cadre du plan de sécurité établi par l’Ambassade de France, il vous est précisé que le quartier où vous résidez relève d’un des « îlots de sécurité » défini.

- Résident du quartier , vos responsables d’îlots sont : (voir courrier adressé individuellement aux personnes immatriculées).

- Nota important : Les responsables d’îlots ne doivent être dérangés qu’en cas de survenance de crise grave, type catastrophe naturelle, attentats, etc.. Ils sont les relais de l’Ambassade avec la Communauté française, mais ne se substituent pas aux services de l’Ambassade pour ce qui relève notamment des questions administratives.

- 1 En cas de crise majeure (catastrophe naturelle ou autre), ne prenez pas de décision sans avoir tenté de recueillir de vos responsables d’îlot leurs avis ou leurs conseils. Interrogez vos amis et voisins français qui auraient pu déjà recueillir ces avis. Vous contribuerez ainsi à éviter les engorgements ou déplacements inutiles. En cas de séisme, ne quittez votre domicile (hors avis des responsables de votre îlot) que si le danger est grand et imminent.

- 2 Si vous avez des voisins de nationalité française ou européenne et que votre inquiétude est devenue trop grande, constituez un groupe au domicile de l’un d’entre vous et signalez le fait à vos responsables d’îlots ou de secteur.

- 3 si vous recevez de vos responsables d’îlots un ordre de regroupement, n’en discutez pas le bien-fondé. A ne pas obéir, vous prendriez le risque de rester totalement isolé dans votre quartier. Si vous avez reçu instruction de vous regrouper en un point de votre îlot en vue d’un déplacement vers l’un des centres de regroupement de la communauté française, tentez, dans toute la mesure du possible, de constituer un petit groupe ou un convoi pour vous y rendre. Si des compatriotes âgés ou faibles habitent près de votre domicile, aidez-les à effectuer ce déplacement.

- 4 tâchez de savoir quels sont les français qui vivent près de chez vous. Connaissez-les et faites-vous connaître. Ces relations pourront s’avérer très utiles en cas de crise grave.

- 5 ayez près de votre téléphone une fiche, visible et accessible, sur laquelle figurent les coordonnées des responsables de votre îlot, les numéros de téléphone de l’Ambassade et des services d’urgence (police, médecins, pompiers, sécurité civile).

- 6 n’attendez pas que le réservoir de votre véhicule soit vide pour le remplir. Faites en sorte qu’il soit toujours à moitié plein. En cas de crise, l’autonomie et la disponibilité de votre véhicule seront très précieuses. Ceux qui peuvent le faire en toute sécurité auront intérêt à entreposer chez eux une petite réserve de combustible.

- 7 ayez toujours chez vous des provisions et une réserve d’eau potable en quantité suffisante pour faire face à l’éventualité d’une semaine de pénurie ou d’immobilisation (voir fiche sur les stocks à envisager dans la perspective d’une crise).

En cas de seisme

3.1- AVANT LE SEISME

- Information :

• Se documenter sur les séismes et sur la prévention (Internet, presse, sécurité civile, pompiers.......)

• Se renseigner sur l’état de son immeuble et repérer les sorties de secours, les murs porteurs, les conduites de gaz, les extincteurs.

• Identifier les lieux les plus sûrs de chaque pièce de votre logement.

- Réduire les dangers domestiques :

• En fixant étagères et autres meubles hauts sur les murs,

• En fixant l’électroménager autant que possible,

• En installant des loquets solides aux placards.

Préparer un kit d’urgence où se trouve :

• Un kit de premier secours avec des médicaments essentiels (aspirine, désinfectant, bandes, sparadrap...)

• Un sac de couchage, des couvertures, une couverture de survie,

• De la nourriture en conserve, un ouvre-boîte,

• Des vêtements chauds, imperméables,

• Une lampe de poche et des piles supplémentaires,

• Les photocopies des papiers d’identité et de l’argent.

Dans son domicile :

• Avoir toujours un stock de bouteilles d’eau (au moins 10 litres/personnes)

• Garder dans un lieu connu de tous une lampe de poche, un sifflet.

Préparer un plan de secours post-sismique :

• Vous pouvez être séparés de votre famille ou de vos proches au moment du tremblement de terre ou de l’évacuation. Il vous faut décider d’un endroit, que vous aurez définis préalablement, où vous pourrez vous retrouver après le séisme.

• Prévenir les membres de votre famille ainsi que votre entourage, en particulier vos voisins, sur tout ce qui précède.

3.2- PENDANT LE SEISME

A l’intérieur :

Si vous êtes à proximité des sorties, allez le plus rapidement possible à l’extérieur du bâtiment. Si vous êtes à l’étage , ne pas sortir, se mettre à terre, se déplacer le moins possible. Rester à l’intérieur jusqu’à la fin des secousses. S’abriter (sous une table, bureau, encadrement de porte, dans les coins des appartements, sous les escaliers, dans les salle de bains). Ouvrir les portes et se tenir loin des fenêtres (éclats de verre). La secousse terminée, sortez du bâtiment sans paniquer et sans prendre de risques inconsidérés.

A l’extérieur :

Se diriger vers un lieu dégagé, loin des immeubles, des arbres, des lignes électriques.

3.3- APRES LE SEISME

• Si vous êtes indemne et à l’intérieur, regroupez les membres de votre famille, prenez votre kit d’urgence et sortez rapidement. N’empruntez pas l’ascenseur, mais les escaliers de secours. Prévenez immédiatement vos familles, voisins, Ambassade pour les expatriés.

• Si vous êtes coincés sous ses décombres et/ou blessés, ne paniquez pas, économisez vos forces afin de ne pas consommer trop d’oxygène.

• Utilisez le sifflet ou criez toutes les 15 minutes ou frappez sur un tuyau de canalisation, si cela vous est possible, avec la même fréquence.

• Utilisez votre lampe de poche pour indiquer votre position aux secours.

ATTENTION

Ne tenter pas quelque chose en mettant votre vie en péril. Si vous entreprenez une action au-delà de votre capacité physique, vous pouvez vous mettre en danger ou mettre en péril la vie de ceux qui viendraient à votre secours. Attendre les secours demande aussi parfois de la patience et du courage.

Situation de crise : constitution de stock d’urgence

Stocks à envisager dans la perspective d’une crise importante Ces recommandations sont sur la base d’une auto-suffisance d’une semaine.

- jerrican d’essence (au moins 20 litres) si vous disposez d’un lieu de stockage approprié

- comprimés de purification de l’eau

- trousse de premier secours et produits d’hygiène (coton, pansements, lingettes)

- stocks de médicaments indispensables (anti-diarrhée, spasfon, aspirine, anti-douleur, anti-inflammatoire, calmants légers, crème ou vaporisateur antiseptique, médicaments spécifiques si vous souffrez de maux chroniques - surveiller régulièrement les dates de péremption).

- lampe-torche électrique, appareil radio (ondes courtes et modulation de fréquence) et stock de piles de rechange.

- bougies, allumettes pâtes, riz, boîtes de conserve de longue durée, fruits secs, lait en poudre ou en boîte, sucre, miel, ...

- quantité suffisante en eau potable (bidons de 15-20 litres, sur la base de 6 litres par personne et par jour)

- réchaud à gaz et cartouches de recharge

- copie ou originaux des pièces d’identité (passeports, CNI, ...) et documents administratifs ou d’état civil (permis de conduire, livret de famille, polices d’assurance, carnet de vaccination, carte d’immatriculation consulaire, ...)

- somme d’argent conséquente (500 USD), si possible en petites coupures.

- inventorier les effets indispensables à prévoir dans un bagage, dans l’hypothèse d’un regroupement puis d’une évacuation : vêtements chauds ; effets personnels de valeur peu encombrants (quelques bijoux, argent liquide (euros ou dollars), chéquier, carte bancaire, documents d’identité, d’état-civil ou administratifs, carte de sécurité sociale, carte vitale) ; affaires de toilette ; sous-vêtements ; clés du domicile, du véhicule ; carte ou plan de la ville ; lampe-torche électrique ; quelques jouets et livres pour enfants si nécessaire ; pharmacie de base ; couverture ; 24 h. de vivres et 6 litres d’eau par personne)

Ambassade de France au Pakistan

Diplomatic Enclave (French Gate)- G/5 - ISLAMABAD

Numéro d’urgence : (051)201.14.22

En cas de crise, la sécurité est l’affaire de tous.

Dernière modification : 28/11/2014

Haut de page