Conférence de Paris pour le climat - Présidence du GIEC - Communiqué de la présidence de la République (Paris, 15/10/2015)

Le président de la République a reçu en entretien ce jour M. Hoesung Lee, nouvellement élu président du GIEC, et Mme Valérie Masson-Delmotte, élue co-présidente du groupe 1 du GIEC, à qui il a adressé ses plus vives félicitations.

L’élection de ce grand scientifique sud-coréen la semaine dernière à la tête du GIEC marque en effet le démarrage d’un nouveau cycle. L’élection de notre compatriote Valérie Masson-Delmotte au poste de co-présidente du groupe de travail 1, le plus haut niveau jamais atteint par un scientifique français au sein du GIEC, témoigne de la contribution de la communauté scientifique française aux sciences du climat, et de l’engagement fort de la France dans la gouvernance internationale du climat.

Le président de la République a apporté à M. Lee toute sa confiance et son soutien pour diriger une institution extrêmement importante, dont les travaux seront cruciaux pour la mise en oeuvre du futur accord sur le climat. À moins de 50 jours de début de la COP21, le renouveau du bureau du GIEC et l’élection d’un candidat soutenu en particulier par les pays en développement à sa tête est un signal fort.

Il a exprimé les fortes attentes à l’égard du GIEC pour continuer à communiquer sur les résultats des derniers rapports publiés, d’ici et lors de la COP21, de façon à mieux les diffuser et les rendre accessibles à tous.

Enfin le président de la République a convié M. Hoesung Lee à participer au colloque sur le climat qui sera organisé lors de sa visite en Corée du Sud le 4 novembre./.

Dernière modification : 21/09/2017

Haut de page