Conférence de Paris pour le climat - Conseil des ministres (Paris, 25/11/2015)

Le déroulement de la COP21

Le ministre des affaires étrangères et du développement international, la ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, le ministre de l’intérieur et le secrétaire d’État chargé des transports, de la mer et de la pêche ont présenté une communication relative au déroulement de la COP21.

Les travaux sur le site du Bourget s’achèveront dans les temps vendredi 27 novembre en vue d’une remise du site aux Nations unies le samedi 28 novembre. Tout a été mis en oeuvre afin de créer un centre de conférence pratique, convivial et éco-exemplaire. Le gouvernement compensera intégralement l’empreinte carbone locale liée à la COP21, y compris les transports intérieurs et l’hébergement des délégations, en finançant des projets de reboisement ou de développement des énergies renouvelables dans des pays du sud.

Lundi 30 novembre, plus de 150 chefs d’État et de gouvernement seront accueillis par le président de la République, le Secrétaire général des Nations unies et le président de la COP21 sur le site du Bourget. Tout au long de la journée, les chefs d’État et de gouvernement du monde entier diront leur mobilisation et leur engagement politique à faire de la Conférence de Paris un succès.

Le gouvernement souhaite que la société civile ait toute sa place dans la COP21. La situation créée par les attentats du 13 novembre a imposé que les conditions de sécurité soient renforcées. Dans ce cadre, le gouvernement a notamment dû revenir sur l’autorisation des marches pour le climat prévues sur la voie publique à Paris et dans d’autres villes de France les 29 novembre et 12 décembre. C’était une décision difficile à prendre mais, dans le contexte actuel, l’exigence de sécurité l’impose. Cela ne remet toutefois nullement en cause la nécessité pour la COP21 d’accueillir très largement la société civile, et notamment les organisations non gouvernementales, qui ont été très mobilisées tout au long de l’année et qui remplissent un rôle majeur pour aboutir à un succès. La société civile sera donc fortement présente sur le lieu même du Bourget, où l’Espace « générations climat » accueillera, pendant la durée de la Conférence, plus de trois cents événements, débats et conférences. Une mobilisation importante, comportant de nombreux événements, est également prévue partout en France. Tous ces événements sont maintenus, à l’exception des déplacements scolaires sur le site du Bourget.

La sécurité de la COP21 est une priorité pour le gouvernement qui affectera un nombre de forces de l’ordre conséquent à cet événement. 2.800 policiers et gendarmes seront affectés sur le site même de la COP, tandis qu’aux frontières près de 8.000 d’entre eux permettent la mise en oeuvre du rétablissement des contrôles. Les unités de forces mobiles seront sollicitées tant à Paris qu’en province pour éviter tout débordement.

Afin de perturber le moins possible les trajets des habitants de Paris et d’Ile-de-France et d’assurer aux délégations un accès rapide sur le site du Bourget, les mesures nécessaires ont été prises pour renforcer et aménager les réseaux de transports en commun existants durant la conférence, en lien avec les opérateurs de transports concernés. L’offre quotidienne de transports en commun sera augmentée avec 70.000 places supplémentaires chaque jour en bus et en train. De nouvelles lignes de navettes et de bus assurant les liaisons entre d’une part le centre de conférence et d’autre part la gare RER du Bourget et la station de métro Fort d’Aubervilliers seront mises en place pendant la durée de la conférence. En outre, cinq lignes spéciales de cars seront mises en place : trois pour les trajets nocturnes Le Bourget-Paris et deux fonctionnant 24h/24 pour la desserte du bassin hôtelier de Roissy. Enfin, des « Pass Navigo » seront distribués gratuitement aux 25.000 personnes accréditées.

Des mesures particulières de restriction de circulation seront mises en place au cours des deux journées du 29 et du 30 novembre entre Paris et les aéroports, sur le périphérique et entre la place de la Concorde et la porte d’Asnières. Ces dispositions exceptionnelles, à la mesure de l’événement, affecteront les déplacements routiers en Île de France. Il est fortement recommandé de ne pas circuler ces deux jours autrement que par les transports en commun, qui seront gratuits et renforcés./.

Dernière modification : 26/11/2015

Haut de page