Célébration de la Journée internationale de la Femme à l’Ambassade de France au Pakistan (Islamabad, le 3 mars 2015)

L’Ambassadeur de France au Pakistan, Mme Martine Dorance, a organisé le 3 Mars 2015 une réception à Islamabad pour célébrer, avec quelques jours d’avance, la Journée internationale de la femme.

Cette réception a réuni des femmes pakistanaises connues pour leur engagement en faveur des droits des femmes au Pakistan : militantes, artistes, universitaires, journalistes… Etaient également invitées des étudiantes de l’Université de Peshawar Shahid Benazir Bhutto, bénéficiaires de bourses d’excellence françaises pour étudiants défavorisés et des jeunes femmes participant au projet de formation en menuiserie–charpenterie-électricité- développé à Hunza et à Chitral par l’Aga Khan Cultural Service (AKCS) avec le soutien de l’Ambassade de France.
L’Ambassadeur d’Autriche – Mme Brigitta Blaha – ainsi que des responsables des agences de l’ONU au Pakistan, ont participé à la rencontre.

JPEG

L’objectif de cette rencontre était d’abord d’honorer le courage des femmes pakistanaises qui luttent pour la protection des droits des femmes, sensibilisent l’opinion publique et mènent campagne pour faire évoluer la législation. A cet égard, l’engagement et le travail accompli par l’avocate Tahira Abdullah a été salué.

Les échanges ont ensuite porté sur les difficultés et les enjeux que représente pour les femmes l’accès à l’éducation, notamment pour l’autonomie qui en découle.

Mme Jamil Baela Raza, Coordonnatrice de l’ASER Report sur l’éducation et Mme Farzana Bari, Directrice du Centre d’Excellence en Etudes de Genre de l’université de Quad i Azam ont souligné l’importance du développement des compétences professionnelles au Pakistan et le devoir du gouvernement d’assurer l’accès à l’éducation primaire et secondaire pour tous et notamment pour les filles.

Mme Aqeela Bano, porte-parole des jeunes femmes d’Hunza et de Chitral, rappelant les défis et les succès de jeunes entrepreneuses de la région, a ainsi insisté sur le rôle renforcé joué au sein de la cellule familiale par les femmes disposant de sources de revenus.

Mme Uruba Wahid Ali, étudiante en informatique a exprimé au nom de ses camarades l’importance de ces bourses d’études qui leur ouvrent des perspectives professionnelles et nourissent l’espoir d’un avenir meilleur.

L’intervention de Mme Aisha Khan, CEO de l’Organisation de protection des montagnes et des glaciers, sur les effets du changement climatique sur les droits des femmes au Pakistan a été particulièrement appréciée. Abordant les droits des femmes sous un angle peu habituel, avec une solide expérience de terrain dans les montagnes du Nord pakistanais, Mme Aisha Khan a insisté sur la nécessité de donner des droits économiques aux femmes, principales gestionnaires des ressources naturelles et premières à souffrir des dérèglements climatiques, en particulier dans les régions rurales et montagneuses du Pakistan.

La rencontre a été clôturée par Mme Kishwar Naheed, qui a récité deux de ses poèmes écrits en hommage aux femmes du Pakistan qui luttent pour leurs droits.

Dernière modification : 22/09/2015

Haut de page