COP21 - Lutte contre le terrorisme - Entretien de M. François Hollande, président de la République, avec le groupe de presse EBRA (Paris, 19/08/2015)

Q - À trois mois de la COP21, votre premier déplacement met en valeur l’énergie positive. Mais peut-on encore obtenir un accord international sur le climat ?

R - La France a une grande responsabilité. Elle doit être exemplaire et innovante, comme le sont les entreprises et les sites que je visite aujourd’hui en Isère et en Savoie. C’est l’objectif de la loi de transition énergétique portée avec ténacité par Ségolène Royal et qui va donner un coup d’accélérateur aux énergies renouvelables et à l’économie verte dans notre pays.

Un accord à Paris est vital pour la planète : les preuves des effets désastreux du réchauffement climatique sont accablantes. La France a un rôle clef à jouer car elle est capable de parler à tous les pays, d’être écoutée et de convaincre. Nous sommes en convergence avec Angela Merkel. Barack Obama a pris des engagements forts. La Chine est prête à s’impliquer. Il faut aussi démontrer aux pays émergents qu’il est possible de lutter contre le réchauffement climatique sans remettre en cause leur développement.

(...)

Q - Vous vous rendez sur un territoire cruellement éprouvé par le terrorisme. Que pouvez-vous dire aux citoyens sur la menace terroriste et sur la protection qu’apporte l’État ?

R - Le drame de Saint Quentin Fallavier a profondément marqué les Français. Et j’ai partagé le chagrin de la famille de la victime, Hervé Cornara. La menace terroriste est là. Elle est permanente. Nous y répondons par des moyens exceptionnels déployés sur l’ensemble du territoire, par la loi renseignement qui renforce nos capacités tout en préservant les libertés individuelles, par la coopération militaire avec les pays qui luttent contre le terrorisme en Irak ou en Afrique sub-saharienne. Nous avons renforcé le suivi des Français partis faire le djihad et la surveillance de leurs liens en France. Je rappelle que plus de 130 ressortissants français sont morts en Syrie et en Irak.

L’opération Sentinelle qui mobilise plus de 7000 militaires sera améliorée pour être encore plus mobile et plus efficace. La vigilance et la fermeté sont les seules réponses possibles. Les Français n’ont qu’un ennemi : le terrorisme et ceux qui s’en revendiquent. Ils n’en ont pas d’autres. Et je veux que tous les citoyens, quelles que soient leurs origines, leur couleur ou leur religion puissent être garantis dans leurs droits et leur sécurité. (...)./.

Dernière modification : 22/09/2015

Haut de page